Page 4 - SlapInfo 33
P. 4

Gros plan




                                               Jamie Nanchen, gardien


            Fils  d’un  père  hockeyeur  à  Sion,  puis  au  CP   U17.  Commence  ensuite  une  vie  de  pérégrina-
         Bern alors en Ligue B, Jamie Nanchen commence          tions sportives. Il part d’abord pour la Canada, où
         à patiner à 3 ans. Durant son enfance, il pratique     il  séjourne  deux  ans.  Installé  à  Calgary,  il  y  fré-
         le  football,  le  tennis,  le  basket,  mais  il  revient   quente  une  high  school,  dans  la  section  sport-

         toujours au hockey.                                    études. De retour à Viège, il joue en U20. Puis il
            Dès  le  début,  je  voulais  être  gardien,  se  rap-  retraverse  l’Atlantique  pour  s’établir  aux  Etats-
         pelle-t-il, un sourire aux lèvres. J’ai reçu mon pre-  Unis,  plus  précisément  à  Vancouver,  une  ban-
         mier  équipement  à  5  ans.  Et  le  soir,  j’ai  dormi   lieue  de  Portland.  Revenu  en  Europe,  il  rejoint
         avec ! Il joue alors à Viège.                          brièvement Sierre, puis Sion. Enfin, il appartient
            Jamie  reste  dans  son  club  d’origine  jusqu’en   durant  quatre  saisons  au  contingent  du  HC
                                                                Franches-Montagnes.  Il  y  vit  l’ascension  en  My-

                                                                Hockey League. Comme son contrat n’est pas re-
                         Jamie Nanchen
                                                                nouvelé, il s’approche du HC Université Neuchâ-

                                                                tel, qui l’accueille volontiers, vu l’expérience qu’il

                                                                peut apporter à l’équipe.

                                                                   J’ai beaucoup apprécié les années que j’ai pas-

                                                                sées à l’étranger, raconte Jamie. J’y ai encore des

                                                                amis.  Je  correspond  régulièrement  avec  eux  par

                                                                réseaux sociaux, que ce soit avec les familles qui

                                                                m’ont hébergé ou avec mes anciens coéquipiers.

                                                                   Il  se  souvient  aussi  avec  plaisir  de  la  promo-

                                                                tion en MySports League du HCV Martigny, la for-

                                                                mation qui jouait sous le nom de Sion. Mais je me

                                                                suis fait des amis dans toutes les équipes où j’ai

                                                                joué.

                                                                   Et les moins bons souvenirs ? Jamie hésite un
                         Né le 5 mai 1995
                                                                moment avant de se lancer. Je n’ai pas vraiment

                                                                de mauvais souvenirs, mis à part notre défaite de
                    Etudiant en psychologie et
                                                                la saison dernière contre Frauenfeld. Nous avons
             employé de commerce dans l’horlogerie
                                                                été battus en prolongations du cinquième match

                                                                de la finale de Première Ligue, à Saignelégier.
                  A commencé le hockey à 3 ans
                                                                   Comment Jamie voit-il le gardien Nanchen ? Je

                                                                sais rester calme, même dans les situations stres-
             Ses loisirs : les films, rencontrer les amis
                                                                santes.  Je  demeure  dans  ma  bulle  et  concentré

                                                                jusqu’à  la  fin  du  match.  J’oublie  rapidement  les
            Son équipe préférée : Toronto Maple Leafs
                                                                buts encaissés pour me focaliser sur la suite de la

                                                                partie.  Si  je  vise  à  améliorer  l’ensemble  de  mon
          Son joueur préféré : Martin Gerber (a arrêté sa
                                                                potentiel,  je constate  que  je  manque  surtout  de
                         carrière en 2017)
                                                                souplesse.

                                                            4
   1   2   3   4   5   6   7   8   9